octobre 26, 2022

L’Automatisation pour faire face à la Grande Démission

Une conséquence majeure de la pandémie de Covid 19 fut le temps disponible pour nous permettre de réfléchir à ce qui est réellement important. Cette période nous a rappelé quels sont les éléments non négociables du bonheur : la santé et nos proches. Elle nous a également poussé à prendre du recul sur notre travail, en accélérant l’apparition de formes nouvelles pour exercer celui-ci. Notre système historique a été remis en question : il est désormais possible de rediscuter nos modes de travail. Tout est devenu négociable, rien n’est immuable !

Un phénomène que les économistes appellent « la Grande Démission » est également apparu. Au début de la pandémie, tous les pays ont réagi d’une manière habituelle et attendue : lorsque le risque de chômage augmente, le taux de démission diminue, les employés recherchant plus de stabilité. Mais au fur et à mesure du redémarrage de l’économie, cette tendance s’est inversée. Durant plus d’un an et demi de stress, d’anxiété, d’introspection et d’épuisement, la plupart des personnes en ont profité pour prendre du recul et se poser des questions sur leur mode de vie. Les employés ont pris le temps de réfléchir à leur rôle au sein de leur entreprise, et notamment à la façon dont leurs compétences étaient valorisées et utilisées. Ils ont ainsi développé une meilleure compréhension de leurs attentes en termes de travail et de ce qu’ils sont prêts à accepter.

Selon un récent sondage, 48 % des hommes et 45 % des femmes ont l’intention de démissionné au cours de l’année prochaine ; avant la pandémie, ils étaient 27,5%. Parmi les principales raisons des nombreuses démissions observées suite à la pandémie, la recherche de flexibilité et de salaire plus élevé arrivent en tête, tant pour les hommes que les femmes. Viennent ensuite le désir d’une culture de travail plus en lien avec ses propres valeurs, le souhait de ne plus travailler pour son responsable actuel et le recherche d’un titre de poste plus valorisant. Les deux tiers des interrogés déclarent avoir vécu un burnout au cours de leur carrière, dont 80 % au cours des 12 derniers mois.

Selon Gartner, les effets de la Grande Démission aux États-Unis peuvent varier fortement selon le type de poste, le secteur d’activité ou la localisation géographique. Le salaire n’apparait donc pas comme étant l’unique motivation. Les tumultes actuels sur le marché du travail sont en partie un phénomène propre à notre époque : 65 % des salariés déclarent que la pandémie leur a permis de repenser à la place que leur travail devait avoir dans leur vie.

Pourquoi les employés démissionnent-ils ?

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles nous pensons que ces démissions en masse ont lieu maintenant. Le premier facteur est très certainement la pandémie.

L’Automatisation pour faire face à la Grande Démission

Basé sur une enquête auprès de 13.382 employés situés en Australie, au Canada, en Inde, à Singapour, au Royaume-Uni et aux États-Unis. Source: McKinsey & Company

Une enquête réalisée par McKinsey a également révélé les raisons les plus fréquemment citées par les employés qui démissionnent. Les raisons classiques demeurent en tête de liste : « Manque d’évolution de carrière/d’avancement » et « Rémunération insuffisante ». Cependant, l’importance d’un management de qualité est également soulignée et arrive en 3ème position (« Responsables peu soucieux / peu inspirants »). Selon un quart des personnes interrogées, le manque de flexibilité au travail est également un facteur important. Ce dernier a été accueilli avec plus ou moins d’enthousiasme lorsque, pendant le confinement, une part importante des employés dans le monde entier a réalisé que le travail à domicile était possible.

Facteurs de démission

  1. Conditions de travail peu flexibles

Jusqu’à récemment, il était standard pour les entreprises d’imposer des politiques standards en matière de lieu, horaires et conditions de travail. Aujourd’hui, il est nécessaire de repenser entièrement ces dernières. Après une période de télétravail généralisée, le trajet quotidien est désormais considéré comme facultatif pour les employés de nombreux secteurs.

Chacun établit le ratio gain / sacrifices d’une journée sur son lieu de travail. Cette vision favorise une organisation flexible et centrée sur les besoins des employés. Au Royaume-Uni, le droit de travailler à domicile et de demander des horaires flexibles pourrait même bientôt être inscrit dans la loi. Un projet de loi a ainsi été présenté en septembre pour garantir le droit des employés à demander des conditions de travail flexibles, quelle que soit leur niveau d’ancienneté dans leur entreprise.

  1. Stress

Dans certains secteurs d’activité, la pandémie de Covid-19 fut la crise la plus forte jamais traversée. Selon le Harvard Business Journal, certains secteurs ont ainsi enregistré des niveaux de stress particulièrement élevés et un grand nombre de démissions. Par exemple, le secteur de la santé a connu une hausse de 3.6% de départ d’employés par rapport à l’année précédente, tandis que dans la Tech cette augmentation s’élève à 4.5%. En général, la hausse du taux de démission a été plus forte dans les secteurs ayant connu une hausse d’activité significative du fait de la pandémie.

  1. Négligences en termes de bien-être et de santé mentale

Les initiatives des entreprises permettant de favoriser le bien-être des employés sont également devenues un élément crucial pour améliorer l’image de marque employeur et la fidélisation des collaborateurs. Épanouissement, équilibre travail-vie personnelle, bien-être physique et mental : ces éléments arrivent désormais en top de liste des priorités des employés.

Comment retenir ses employés ?

Comment les entreprises peuvent-elles améliorer le bien-être de leurs employés pour faire face à la vague de Grande Démission ?

  • Augmenter les salaires : face à la montée en flèche du coût de la vie, la progression du niveau de rémunération dans un avenir proche demeure un critère important pour la plupart des employés. Ne pas proposer de hausse de rémunération dans un contexte de forte inflation revient, à terme, à réduire le salaire de ses employés. Ceci ne contribuera pas à les valorisés, et donc à les fidéliser.
  • Offrir des options de travail à distance / hybride : bien que cette option ne soit pas possible dans tous les secteurs, le télétravail à temps plein ou partiel représente un excellent moyen de retenir ses employés. La pandémie a démontré que de nombreuses tâches précédemment effectuées au bureau pouvaient être effectuées à la maison, permettant d’éviter des trajets longs et coûteux. C’est ce qui a séduit de nombreux employés qui privilégient aujourd’hui le travail à distance.
  • Offrir d’autres avantages : même si le salaire est un élément important, il n’est pas le seul élément de fidélisation des employés. En effet, un salaire élevé ne compensera pas toujours un environnement de travail toxique ou trop stressant.
  • Respectez l’équilibre travail – vie personnelle : autoriser plus de jours de congés ou être plus flexible sur les horaires sont d’autres moyens de mieux prendre en compte le besoin d’équilibre travail-vie personnelle de vos employés. L’une des principales raisons de démission est en effet le surmenage et/ou le stress. Or, le développement du télétravail durant la pandémie a parfois réduit la séparation entre le travail et la vie personnelle des employés. L’épuisement professionnel et le surmenage sont, par ailleurs, également répandus dans les secteurs où le travail à distance n’est pas possible, ex. la santé et le nettoyage.
  • Testez la semaine de travail de 4 jours : pour véritablement favoriser l’équilibre travail-vie personnelle de vos employés et ainsi conserver ces derniers, vous voudrez peut-être opter pour l’option semaine de 4 jours. Une semaine de travail plus courte permet en effet de réduire l’épuisement professionnel et le stress, tout en maintenant voire en augmentant la productivité.

L’Automatisation pour lutter contre la Grande Démission

Les entreprises constatent que leurs employés ne démissionnent pas uniquement dans l’objectif de moins travailler ou de faire une pause : ils recherchent un travail meilleur, avec plus d’impact. Selon une étude de McKinsey, 70 % des employés souhaitent que leur travail contribue à leur quête de sens et se détournent ainsi des missions se limitant à compiler ou vérifier des données.

Ce type de tâche implique en effet de rechercher de l’information pendant des heures à travers des tableurs, migrer manuellement des données entre plusieurs logiciels ou encore naviguer dans des tableaux composés à nombre incalculable de lignes et de colonnes. Les employés lassés d’exécuter ces tâches vides de sens sont nombreux.

L’automatisation aide à valoriser ces employés en les libérant de tâches répétitives, monotones et ayant peu d’intérêt dans une fiche de poste. Près de 9 entreprises sur 10 utilisent l’automatisation pour améliorer le quotidien de leurs collaborateurs, en confiant la saisie et le traitement de données à des logiciels automatisés. Cette solution est une aubaine pour les entreprises souhaitant retenir leurs meilleurs éléments en leur offrant plus de temps pour se concentrer sur des tâches plus utiles et créatives.

L’automatisation dans le Cloud rend le travail hybride possible en permettant d’offrir des possibilités de télétravail aux employés. L’automatisation ne vient pas nécessairement remplacer le travail humain, mais plutôt lui venir en renfort et le compléter. Par exemple, les services clients ayant des difficultés à recruter peuvent recourir à des chatbots ou assistants virtuels pour assumer une partie de leur charge de travail. Ces robots peuvent répondre rapidement à des questions simples, telles que la réinitialisation de mots de passe ou le suivi de commandes, tout en permettant aux employés de disposer de plus de temps pour résoudre des problèmes plus complexes. De même, de nombreuses organisations se tournent vers des plateformes low-code pour effectuer des tâches complexes via des actions simples de type glisser-déposer ou en un clic.

Chez AMO, nous créons des solutions d’automatisation sur mesure grâce à une approche centrée utilisateur, dès la phase de conception et jusqu’à la vérification de la solution finale, pour garantir que celle-ci soit intuitive et simple d’utilisation. Notre but est d’améliorer l’expérience de vos employés. Que ce soit pour la fonction Finance, les Achats, l’Informatique ou les Ressources Humaines, nos experts ont conçu des solutions d’automatisation qui aident les employés de nos clients à effectuer leur travail de manière efficace et efficiente. Si votre entreprise connait des difficultés pour retenir ses talents et que vous souhaitez mieux comprendre comment améliorer la performance de vos équipes opérationnelles, contactez notre équipe !

 

See All
Author
Sobhijit Naik
Share